Arrivée à Pulau Pisang

Publié le par oversea-landes

Une nuit à Medan dans un hôtel "haut de gamme" (bof, bof !!!) et Alal ..... ça on ne l'avait encore jamais fait .....   Cela vaudra à André d'être privé de sa bière de la soirée au bénéfice d'un thé glacé au lait et au miel ..... délicieux !!!

Garuda Plazza

Par contre Alal cela n'exclut pas la cigarette et là, vu l'addiction des Indonésiens au tabac c'est une épreuve que de passer un moment en leur compagnie dans un lieu public et fermé.

Au préalable nous avions voulu aller nous détendre et nous rafraîchir un peu au bord de la piscine mais elle était cernée par des rangées serrées de tables et chaises ....... du coup implicitement le bassin devenait un peu Alal lui aussi .... et cela n'engageait pas à la baignade .....

1.jpg

2.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous sommes donc sortis mais comme c'était le nouvel an chinois le restaurant choisi était fermé, le second plein à craquer .....  Zidane.jpg

nous avons risqué notre vie une paire de fois en traversant la rue en courant (je crois que nous sommes les seuls pignoufs à courir dans ce

pays) et nous sommes donc arrêtés dans un Food Street bien sympa et sans prétention ..... aéré grâce au souffle d'air qui traversait le carrefour ..... la cuisine locale et le service étaient bien agréables ........ Très exotiques en tant que Français et surtout compatriotes de Zinédine Zidane cela nous a valu de nous voir offrir d'excellents satays.

 

De retour à l'hôtel nous avons échangés sourires et gestes avec une jeune femme malentendante qui était très fière de nous montrer son petit garçon ....

3.jpg

Une bonne nuit de récup dans une chambre climatisée, un petit déj copieux et nous reprenons la route, déplacement court et tranquille (et oui ça peut exister) pour rejoindre l'aéroport.

Plaisir de l'organisation locale on nous refile le vol suivant à celui prévu, sans nous en 4informer ..... et bien sûr ce vol de substitution a plus d'une heure de retard ...... Arrivés à Jakarta nous quittons l'avion au pas de course en nous excusant auprès des autres voyageurs et traversons l'aéroport à donf, sous les regards amusés des Indonésiens, pour attraper notre correspondance pour Bandar Lampur ..... nous dégoulinons de sueur .... mais embarquons immédiatement en nous demandant toutefois si nos bagages ont suivi ... comme d'hab "qui vivra verra" .....

 

..... et à l'arrivée nos sacs sont là ! Et nous sommes attendus par Mister Jon, l'homme de confiance de notre copain Ryan de qui nous allons squatter la maison sur Banana Island, qui, je le saurai quelques instants plus tard, s'inquiétait de ne voir qu'une étrangère, dans l'encadrement du hall d'arrivée, alors qu'il attendait un couple, André étant caché par le mur tandis, qu'au tout début du tapis roulant, il guettait l'éventuelle arrivée de nos bagages.

En fait c'est Heri qui s'adresse à moi .... Catherine ??? ... Comme il revenait lui même de 5.jpgPulau Pisang (Banana Island) dans le taxi qui venait nous récupérer, il a accompagné Mister Jon jusqu'à l'aéroport de Bandar Lampung pour servir d'interprète (indonésien/anglais). Cela facilite effectivement les choses !!!

Heri très gentiment nous invite à passer la soirée chez lui avant de prendre la route pour Banana Island. Car nous allons voyager 6h de nuit ...... Thé au citron, chips de patates douces ..... petit stop reposant ..... Nous faisons connaissance de son amie Liberty qui est professeure d'anglais et avec qui nous parlons cinéma .... moment très agréable ...                             Mister Jon -->                                         

 21h, nous redémarrons ..... je n'ai pas vraiment compris le timing ......  notre chauffeur conduit prudemment ......  vraiment, on n'y croyait plus .....

1er stop pause pipi mais personne ne nous en avertit et nous perdons donc une bonne occasion car depuis le départ de Medan à 13h pas eu le temps d'y aller ....

2ème stop, le chauffeur s'arrête, il est minuit ..... Mister Jon va se coucher à l'arrière ?!? Personne ne nous dit rien ..... Serait-ce une nouvelle pause pipi ? Non, notre chauffeur va dîner ..... André s'allonge lui aussi sur la banquette arrière, la tête sur mes genoux, toutes les vitres de la voiture sont fermées ..... J'étouffe, je sors, je scrute les lieux ..... un restaurant/réfectoire ouvert sur 2 côtés, sous un toit, dans la campagne, une télé allumée, sous la varangue un long banc à dossier en gros bambou,   y aurait-il des pipi room ? Je ne vois rien ..... Oulala !!! La suite du voyage va s'avérer difficile, le renforcement musculaire de la ceinture pelvienne  pratiqué ces derniers temps est bien utile !.... je m'assieds à l'écart ..... le temps passe, rien de nouveau, le chauffeur tape la discute avec le boss ..... et bien je m'allonge sur le banc, un sari sur la tête pour ne plus voir la lumière et je m'endors en me disant que le chauffeur me verra bien et ne m'oubliera pas sur le bord du chemin..... Vroum, vroum, vroum ...... c'est l'avertissement du chauffeur, sorte de signal de réveil .... 2h du matin, nous repartons ....... Mister Jon et André continuent de roupiller comme des bienheureux .... moi pas .... Pour rester bien éveillé le chauffeur a besoin de fumer beaucoup et de musique aussi ..... les tronçons de route défoncée sont de plus en plus nombreux ..... cela bringuebale sérieusement mais très prudemment (et toujours pas de pause pipi pour moi !), André ne se rend compte de rien, il dort comme un bébé .... Un bébé certes, mais qui ronfle .....

  7.jpg

Petit déjeuner très matinale, vers 5h du matin et dans la nuit ...... Nous mangeons des serabi sorte de crêpiots de pâte de riz, demi dômes cuits dans des moules sur un feu de bois. C'est salé et servi avec un peu de lait tout aussi salé que je pense être de coco ?!?... en compagnie des gens du village et du Muezzin qui vient juste de terminer son appel à la prière. C'est la totale immersion dans le monde indonésien !!!

 

 

7B.jpg

7C.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Je vois Mister Jon s'éclipser à l'intérieur de la maison, après avoir prononcé le mot magique de "toilet" en s'adressant à la dame qui cuit les serabi... un peu d'hésitation, je parlemente avec André qui ose pour moi et demande si je peux bénéficier du même privilège ..... solidarité féminine, l'hôtesse de la maison me conduit jusqu'au lieu d'aisance, à vrai dire pas vraiment aisé d'accès ni d'utilisation ....  jusqu'à maintenant je ne vous ai pas encore parlé de cet endroit, qui, selon le standing du lieu, nécessite une certaine adresse .... (peut-être un 3ème apéro en perspective, on verra) .... en quelques mots, ici c'est "à la turc" ou "eastern toilet", sans chasse d'eau mais un grand récipient d'eau et une casserole en plastique, sans papier (cf le récipient d'eau et la casserole) ...... j'ai eu le temps de m'initier ces derniers temps mais plus le séjour avance et plus l'aventure devient périlleuse et le meilleur est à venir ...... en attendant pas question de rater une opportunité pareille !.....

8.jpg8B.jpg

 

Il est 6h30 et nous allons faire quelques courses avec Mister Jon au gré des ruelles du marché ..... nous sommes les seuls étrangers .... un peu éberlués .... nous ne sommes pas au Club Med !!!....

9.jpg

Arrivés au port je me dis que je ne vais pas tarder à pouvoir aller m'allonger ..... Mais il faudra attendre 3 heures de plus avant d'embarquer ...... ambiance et couleurs locales et sans artifices ..... Cela fait plus de 24 h que je n'ai pas dormi ..... je suis en état de décomposition avancée ....... je cherche un petit endroit qui offrirait ne serait-ce qu'un confort un peu rugueux mais permettant de passer à une position semi horizontale ...... des clous ! ..... Je m'interdis de regarder ma montre trop souvent ..... le soleil commence à se rappeler à notre bon souvenir .....

10.jpg

 10B.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

10h30 ..... Ça y'est c'est enfin le moment d'embarquer ! .....  De triporteurs défilent, apportant une belle quantité de marchandises à passer .... C'est hallucinant !..... tout cela s'entasse sur la pirogue à double balanciers suivi des voyageurs ...... Je me dis que si cela chavire nous mettrons le temps qu'il faudra mais nous pourrons regagner le bord à la nage ...... mais cela relèvera quand même de la performance .... André, lui,  s'inquiète plutôt pour les ordinateurs et les téléphones, nos passeports et nos sous ......

10C.jpg

Je somnole sur la pirogue en équilibre instable sur une fesse et je pique parfois du nez réveillée brusquement par un mouvement de vague un peu plus fort .... 10D.jpg

 

 

Je me surveille, je voudrais bien m'éviter le ridicule d'une chute inopportune .... J'avais évalué la traversée à 1/2 heure, il en faudra le double ..... j'ai le popotin en compote ..... finalement il va falloir que je passe à la vitesse supérieure pour le rembourrage adéquat de mon postérieur et un meilleur confort en cas d'assise inconfortable et prolongée ..... j'hésite entre plus de chocolat ou plus de fitness ?!.....


11.jpg

11B.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous abordons Pulau Pisang !!!! Descente de la pirogue sans encombre, nous décoinçons la petite dame installée à l'avant ....... À cet endroit l'eau est turquoise ....

12.jpg

Mister Jon nous conduit chez lui ...... Vera, son épouse nous accueille et nous sert un bon repas indonésien ...... Tous deux nous expliquent les heures des repas ..... Ce sera makan pagi à 7h le matin, makan siang à midi, et makan sore à 6h le soir  .... Mister Jon est plein d'entrain pour nous apprendre sa langue et apprendre la nôtre.

 

Catherine est totalement décalquée après 36h de voyage !)

 

 

Nous traversons le village en saluant les gens ....selamat siang ! et eux nous gratifient de halo mister, halo miss ! Je suis certaine que si je leur explique que dans la langue de Zidane on dit "bonjour" ce sera le début de l'importation de la langue et de la culture française sur l'île .....

13.jpg

 13B.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nouvelle aventure ..... Nous sommes arrivés dans la maison de Ryan qui est spacieuse, idéalement située mais pas vraiment "installée" ...... un instant de sidération ...... des murs, 13C-copie-1.jpgun toit, un lit ..... sans moustiquaire .... André s'en inquiète et Mister Jon monte immédiatement la structure baldaquin en bois ..... Mosquitos net ? interroge André pour qui c'est de la plus grande importance ..... et cela arrive, nous l'installons sous les regards attentifs d'un nombre toujours grandissant de personnes ......... pas de douche ...

13E.jpg

 

 

 

 

on s'débrouillera avec un seau et l'eau du puits ........ pas de water closet .... si, si je découvre une chaise percée, un trou et de la sciure dans un coin du jardin ceint d'une clôture végétale quasi occultante ......

13F.jpg

pas d'électricité (en panne) et 1/4 du village installé sous la varangue et accoudé aux fenêtres pour nous regarder ...... on a bricolé des rideaux en urgence car on s'imagine mal roupiller au vu et au su de tous ........ hamac/filet de pêcheur déplié que nous avons tendu et sur lequel nous avons suspendu les quelques sarongs achetés ..... c'est joli et surtout plus intime .....


 


13D.jpg

 

 

Ne reste plus qu'à attendre que tout ce petit monde se lasse du spectacle que nous donnons bien malgré nous et a priori ce n'est pas pour maintenant ...... Au secours ! On voudrait juste prendre une douche .... ah non je voulais dire un seau ....... et peut-être essayer les "commodités" (suis pas certaine que l'expression soit bien choisie en l'occurrence car nous touchons là au summum du sujet abordé quelques lignes plus haut ....) .... Moments de désarroi total, Mister Jon vient d'installer 2 hamacs sous la varangue pour le plus grand plaisir des enfants et des teenagers qui les squattent immédiatement sous le regard amusé de leurs parents !!!!!

hamac.jpg

On nous a dit que cette petite île et cette maison étaient le lieu idéal pour le repos et la zenitude ..... moi je suis en train de jouer une nouvelle version de "Femmes au bord de la crise de nerfs" !!!!!!

Heureusement il y a tous ces jolis sourires et beaucoup de gentillesse mais nous sentons que le séjour ne sera pas de tout repos ...... C'est la rançon de la gloire, a priori ici "plus exotiques que nous, tu meures !"

14.jpg

16h..... peut-être le goûter, ou l'envie de changer d'activité ? Pas pour tous .....

Allez les 15.jpgenfants, déguerpissez maintenant !......

 

 

 

 

Nous fermons la maison  .... puis allons faire un tour sur la plage ..... les enfants font du body board avec des planches de bois flotté ..... ils sont très habiles ....

 

 

 

 

Les pirogues des pêcheurs balancent à peine ..... le soleil décline ......

pas trop de poésie, il est 18h, c'est l'heure du diner "makan sore"

16.jpg

16B.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

et de la leçon de vocabulaire franco-indonésien, cahier en mains, à la lumière de la lampe à alcool on ne rigole pas !!!!

Lecon.jpg

Nos journées seront rythmées par ces horaires immuables, nous arrivons, nous nous déchaussons et allons nous installer sur la natte ..... ici on mange avec les mains, nous sommes privilégiés et avons une cuillère à soupe .... pour dépiauter le poisson pas trop pratique ..... les doigts c'est mieux ...... quant aux chipirons de Pulau Pisang, servis tels quels avec leur poche d'encre, nous les empoignerons à la mode cromagnon pour les déchiqueter tout aussi violemment qu'ils nous résistent ..... ce qui me vaudra un maquillage un tantinet gothique ..... les langoustes (popinée) et les crabes seront attaqués à coup de galet sur une planchette ...

popine.jpg

Tout est bon et totalement local ..... parfois Mister Jon partage notre repas, parfois non mais il est toujours présent ...... Vera fait le service et s'inquiète de savoir si cela nous plaît  .... baik (bon) .... nous jonglons avec l'anglais, le français, l'indonésien, le translater de mon Iphone (mais sans électricité pas de recharge de batterie) et beaucoup de gestes et mimiques ....

17.jpg

En dehors des repas nous visitons l'île, à pieds et ...... en scooter ! ..... nous avons loué un scoot à un des voisins de Mister Jon pour la journée .... mais le tour de l'île nous a pris une demi heure en roulant à la vitesse des escargots ..... bien sûr personne ne nous avait indiqué la petitesse du lieu .... Mister Jon nous avait fait un savant schéma, découpant l'île en 6 parties et nous indiquant le nom de chacune d'entre elles .... 6 villages pensions-nous ... erreur d'interprétation et d'évaluation des distances ..... peut-être aussi l'occasion d'un petit business attrape-nigauds que nous sommes ....

joli.jpg

Nous referons la balade à pieds pour mieux profiter des paysages et des ruelles .... des gens .... des animations ....

chevres.jpg

 

 

 

17D.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

VAGUES.jpg

 

 

 

 

Pas sûr que les vagues conviennent à Fanfan mais pas loin il y aurait de quoi, par contre je suis certaine que Damiène adorerait ..... et 2 de plus dans le charter pour une nouvelle aventure des "retraités en folies".

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Jean-Louis a déjà répondu présent pour une team  d'enfer et je lui promets de sélectionner BAD.jpgtous les ponts suspendus de

Sumatra pour un max d'adrénaline.

 

 

Quant à Brigitte, la kiné potentielle de cette fine équipée et grande randonneuse de l'extrême, elle serait à son affaire à bien des points de vue et particulièrement en conduite automobile et VTT où elle pourrait engager une course poursuite avec les chauffeurs frapadingues du coin et je suis prête à parier qu'elle leur donnerait du fil à retordre !!!!

 

der.jpg

Publié dans Episode

Commenter cet article

jeanlouisabelle 25/02/2013 13:52

Moments assez "chauds" et rustiques de votre voyage!.Heureusement la couleur de l'eau est là.Je crois que l'on doit être content d'être à 2 dans ces moments -là.
Toilettes et douches qui me rappellent notre trek en Birmanie......Cath, tu pourras en parler à Isabelle......Difficile d'avoir une certaine intimité!
Bises
jeanlouisabelle

pascale 24/02/2013 20:40

Ah!Cath!tu nous régales avec tes photos et tes commentaires...ils sont cool ces indonésiens!!!!
Biz à tous les 2.Pasc. et Christof