Lac Toba

Publié le par oversea-landes

Nous quittons Bukit Lawang en compagnie de 4 autres touristes. 1.jpg

Il faut tasser un peu les bagages pour arriver à fermer le coffre. Direction le lac Toba .... Notre chauffeur semble

calme ..... enfin un trajet presque reposant, tant mieux car nous avons 7 heures de route à faire. Les champs de palmiers à huile défilent ... Nous pensons aux quelques coins de jungle de Bukit Lawang qui n'ont pas été ravagés et résistent à la folie dévastatrice de cette culture .... 

"L'Indonésie qui possède près de 80% des dernières forêts tropicales primaires d'Asie du Sud-Est ( îles de Bornéo, de Sumatra et en Irian 2.jpgJaya), a perdu en 50 ans 72% de ses forêts anciennes. L'équivalent d'un terrain de football de forêts disparaît en Indonésie toutes les dix secondes, soit deux millions d'hectares tous les ans. 90% des forêts indonésiennes ont étérasées ....."

"L'huile de palme est utilisée dans nombre de produits alimentaires comme la margarine, les confiseries et les plats pré-cuisinés mais aussi les cosmétiques et la production de biocarburants" ....... alors c'est promis, on fera nos petits gâteaux nous même et on se tartinera le visage et le corps avec de l'huile d'olive !.....

3.jpg

Un instant pour se restaurer en compagnie d'un couple de jeunes hollandais croisé dans la jungle de Bukit Lawang et qui partage notre taxi en direction du lac Toba.

P1070914.jpg

Et puis maintenant ce sont les cultures d'hévéas qui bordent qui bordent la route ..... Là aussi la jungle souffre de l'exploitation intensive de cet arbre à la résine recherchée et qui rentre dans la composition de pratiquement tout ce que nous utilisons au quotidien .... Pour sauver les forêts de Sumatra je ne vois plus qu'une solution ..... se réincarner rapidement en orang-outans ou autres charmantes bébêtes du genre .....

5.jpg

Rien à dire sur la conduite de notre chauffeur qui est particulièrement méritant ....... ah si, le monde est rempli d'injustices .... ce sera le seul à avoir un accident .... 2 jeunes filles sur un scooter se jetteront sur l'aile arrière de la voiture et lui en arracherons un morceau avant de s'enfuir en slalomant dans les encombrements ...... plus de peur que de mal !

P1070941.jpg

La fin du trajet serpente dans les hauteurs ..... arrêt photo pour prendre la vue plongeante sur le lac Toba .... à l'aplomb du parapet les détritus en tout genre dévalent la pente ...... sentiment de tristesse ....

7.jpg

Quelques virages encore et nous arrivons au point d'embarquement, à Parapat, qui est aussi la station de taxis et la place du marché..... Animation de circonstance, c'est le lieu de toutes les tractations, billets de passage, "racolage" pour les hôtels et guesthouses, "réservation" des taxis pour le retour ..... Attente de 2h .... bien sûr nous devions embarquer à 16h et bien ce sera 18h .... à retenir lorsque l'on voyage en Indonésie les horaires sont tout à fait aléatoires, ils existent mais je crois que  "c'est pour de rire" ....

il pleut , nous prenons un verre et un jeune homme engage la conversation .... Chandro nous fait part des difficultés de son pays .... il est aussi très au fait de l'actualité internationale ... il nous parle de l'engagement de la France au Mali .... nous demande ce que nous pensons de François Hollande ..... il se risque à nous rappeler Sarkosy ... alors là je deviens éloquente et mon anglais progresse en un rien de temps ...... je taille un short au nain de jardin et comme je n'ai aucun talent de couturière notre ex président se retrouve rapidement en string ....

8.jpg

C'est l'heure d'embarquer ...... il pleut toujours ..... nous découvrons le lac sous la grisaille au son de la musique batak qui est joyeuse et rythmée et arrivons aux abord de l'île Samosir ... en réalité c'est une presqu'île rattachée à la terre d'un petit rien .....

Nous longeons les rives de Tuk Tuk, la principale ville, où les touristes sont déposés au fur 9.jpget à mesure dans les différents hôtels ..... pour nous et nos deux jeunes amis hollandais ce sera Hariara Guesthouse .... il est 19h et la nuit est tombée .... personne à la réception, qui est aussi une terrasse de restaurant et une mini épicerie .... tout est ouvert et la confiance est totale, le vol ne doit pas exister ici .... nous appelons ..... toujours rien ..... nous nous informons à l'établissement voisin ...... une jeune femme arrive et nous installe rez de jardin sur la rive du lac ... c'est très chouette et tranquille .... le lit s'avèrera très inconfortable mais pour 3 nuits on oubliera nos articulations un peu rouillées ....

9B.jpg

 10.jpg

 

 

 

Dîner .... on est servi comme des rois et le poisson du lac, sorte de carpe, est copieux et

richement cuisiné ... et bien on oubliera aussi une digestion nocturne quelque peu laborieuse (à ben oui, on a plus 20 ans !!!!).

  3B.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Balade à pieds au fil de la rue qui traverse la "ville" ........ et petit déjeuner au Carolina Hôtel pour récupérer le wifi et vous livrer une séquence sur le blog (on est complètement à la bourre et nous vous faisons partager notre périple en très, très différé .....)

11

11B.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

12.jpg

 12B.jpgUn peu plus tard et plus loin nous assistons à la mise à l'eau d'une embarcation qui sort tout

juste de son moule ...... l'œil du professionnel du kayak et de la construction plastique n'a pas manqué l'occasion d'une observation pointue et quelques minutes après une discussion s'engageait sur comment renforcer le bateau sans l'alourdir ..... échanges de quelques mots d'anglais et de beaucoup de gestes ...... ils ont eu l'air de se comprendre ...

 

 

Peu de circulation ici et c'est tant mieux ..... on peut faire du vélo et du scooter ..... nous changerons nos habitudes soustonnaises et enfourcherons un 2 roues à moteur.

13.jpg

Particularité de Samosir et de la région proche, ses habitants sont chrétiens, contrairement à la majeure partie de l'Indonésie ....  et une des conséquences, sans doute insignifiante mais amusante, est qu'ici il y a plein de cochons bien sûr mais surtout  beaucoup de chiens contrairement au reste du pays .... certaines mauvaises langues attribuent cela plutôt au fait que nos animaux de compagnie seraient ici préparés en curry ..... Peut-être cette croyance est-elle due au fait que les Bataks furent, dans le passé, anthropophages ....

14.jpg

 

... ce que n'a pas manqué de nous rappeler la guide au village de Simanindo

en nous expliquant par le menu (expression particulièrement de circonstance) les coutumes de son peuple et  comment le malfrat, jugé pour mauvaise conduite, finissait par passer à la casserole. D'abord enfermé sous une maison, comme un animal, puis jugé en "place publique" avec la participation active du Datu ou Guru, à la fois prêtre, astrologue, oracle, sorcier et médecin (ce qui nécessite un attirail impressionnant pour accomplir les taches relatives à sa multi fonctions) , le présumé coupable subissait quelques sérieux sévices avant d'être achevé et mangé. 

15A.jpg

15B.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les Bataks pêchaient, chassaient, se faisaient la guerre mais filaient aussi aussi pour le tissage ...... un homme du village nous montrant comment cela se faisait en roulant le coton sur son mollet et notre accompagnatrice faisant la remarque que par la même occasion cela servait de séance d'épilation, je suis allée vérifier le fait en palpant rapidement le jambier extérieur et le long péronier latéral du dit monsieur ce qui a provoqué un fou rire de notre guide car aucune étrangère n'avait fait cela auparavant ..... c'était donc une grande 1ère et elle a soupçonné son collègue d'en tirer beaucoup de  fierté ..... et moi donc !!!!  

16.jpg

Et roulez petit bolide ..... nous reprenons la route et croisons une noce ..... quelle élégance  !! .....

.... Un peu plus loin des enfants toujours mignons et qui se font un plaisir de nous toper dans la main au passage du scooter .....

17.jpg

Nous ne ferons pas le tour de l'île car nous sommes partis un peu tard et chaque après-midi il pleut abondemment ..... nous décidons de rentrer et d'aller squatter un autre lieu agréable pour profiter du wifi ........ et m'offrir un massage traditionnelle ......

18.jpg

Nous quittons Samosir le lendemain non sans avoir profité d'un petit déj au bord du lac ....

3 nuits, 2 jours c'est trop court, nous serions volontiers resté plus longtemps.

19.jpg

Nous abordons Parapat, l'ambiance est encore plus mouvementée qu'à notre arrivée .... c'est jour de marché et ça dépote ......

20A.jpg

20B.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

20D.jpg

20C.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous finissons par "être placés" dans un taxi avec toujours nos 2 jeunes amis, un jeune homme indonésien et sa grand-mère ...... le chauffeur nous imposerait bien un 7ème passager mais nous refusons fermement ..... voyage d'enfer .... le chauffeur plus dingue que dingue et en prime mal aimable ...... un vrai fou furieux, doublant dans les virages sans 21.jpgaucune visibilité, déboitant à droite, à gauche, forçant le passage face à des camions  10 fois plus gros que nous, doublant en 3ème position ...... et pendant ce temps là la mamie indonésienne rendait tripes et boyaux, remplissait des sacs en plastique en veux-tu, en voilà que son petit fils jetait négligemment par la fenêtre en campagne comme en pleine ville ..... Moment surréaliste et complètement déjanté ..... ce C.. de chauffeur avait dû se shooter aux magic mushrooms, spécialité bien connue du lac Toba ......  moi je lui aurais bien crevé les 4 pneus de son taxi et plongé la tête dans un des sacs soigneusement garni par la mamie ..... mais je me suis dit que dans ce pays un givré du volant de perdu c'était assurément 10 de retrouvés ...... alors cette fois ci en plus du serrage de miches je me suis fais des trapèzes d'haltérophiles à force de rentrer la tête dans les épaules ....

Sommes malgré tout arrivés vivants à Medan ....

22.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  

Publié dans Episode

Commenter cet article

Jean-Louis Amas 23/02/2013 18:56

Je pense que ce sont les WC suspendus indonésiens......