Sur les traces de Yersin

Publié le par oversea-landes

Sur les traces de Yersin

"Peste et choléra" avec ce roman de Patrick Deville nous avons découvert la vie d'Alexandre Yersin, médecin bactériologiste franco-suisse, explorateur de l'Indochine et considéré comme un Bouddha vivant par les Vietnamiens. Alors nous voilà sur ses traces à Nha Trang où il avait son laboratoire et où il créa l'institut Pasteur .....

Sur les traces de Yersin

Mais pas de chance pour nous le musée qui lui est dédié est fermé le seul jour où nous sommes à Nha Trang ...... et, sans jeu de mots, je peste !..

Sur les traces de YersinSur les traces de YersinSur les traces de Yersin

Quelques pas à côté il y a le centre hospitalier .... nous y jetons un petit œil ..... et l'Institut Pasteur   dont nous gravissons les marches avant de nous faire gentiment refouler pas une jeune femme affolée qui nous dit que nous ne devons pas rester là .......

Sur les traces de Yersin
Sur les traces de YersinSur les traces de Yersin
Sur les traces de Yersin

Bon, d'accord ..... alors que va-t-on faire dans cette ville de bord de mer sans charme, "succursale" russe ........ à l'oreille on finit pas se demander si on a n'a pas fait escale à Moscou ..... même les enseignes sont en alphabet cyrillique ..... ouf on trouve un endroit agréable pour prendre un pot et re-potasser le Lonely Planet .....

Sur les traces de Yersin
Sur les traces de YersinSur les traces de Yersin
Sur les traces de Yersin

Allez ce sera le vieux quartier, la traversée du marché et, juste pour voir, une cantine très authentique loin de la foule des restos à touristes ...... pour voir seulement ? Ce serait trop bête de ne pas s'y arrêter même si nous n'avons pas faim ...... alors avec les habitués vietnamiens on s'enfume joyeusement à la fumée des barbecue de table ....

Sur les traces de Yersin

Et puis André a découvert 3 galeries de photographes à visiter ..... la journée a passé vite.

Sur les traces de YersinSur les traces de YersinSur les traces de Yersin
Sur les traces de YersinSur les traces de Yersin

Départ, le lendemain matin, pour Dalat en bus couchettes ...... c'est inédit ...... et surtout bas de plafond quand on est à l'étage ..... et totalement infaisable pour les gaillards de 2 mètres et plus de notre connaissance .... mais finalement très confortable pour apprécier le paysage et rester dans la foulée de Yersin qui créa à Dalat un sanatorium et de nombreuses cultures pour financer ses recherches (hévéa, café, cacao, palmier à huile, manioc et Cinchonas pour la quinine).

Sur les traces de YersinSur les traces de Yersin

Nous voilà dans les hauts, accueillis dans une farmstay tenue pas une famille vietnamienne et où les belles rencontres s'enchainent ...... Françoise et Daniel de Suisse avec qui nous refaisons l'histoire et partageons les bons romans et les bons films, de jeunes étudiants de Corée, Hong Kong et Taiwan à qui nous prodiguons quelques conseils techniques pour leur canyoning du lendemain et quelques soins sur les égratignures à leur retour et une tablée d'un soir très symbolique réunissant jeunes Israéliens, Allemandes, Suisses et Français .... tout cela au Vietnam c'est pas mal !!! En résumé FAITES DES VOYAGES PAS LA GUERRE !

Sur les traces de Yersin

La grand-mère de la famille s'installe souvent avec nous pour discuter et c'est très amusant car elle ne parle que le Vietnamien et fait comme si nous la comprenions ..... les gestes aidant nos arrivons à échanger nos âges, le nombre de nos enfants et petits enfants .....

Son mari aussi prend soin de nous et veille à ce qu'on ait bien mangé et soyons à l'heure pour notre taxi.

Sur les traces de Yersin
Sur les traces de Yersin
Sur les traces de Yersin
Sur les traces de Yersin
Sur les traces de Yersin
Sur les traces de Yersin
Sur les traces de Yersin
Sur les traces de Yersin
Sur les traces de Yersin
Sur les traces de Yersin
Sur les traces de Yersin
Sur les traces de Yersin
Sur les traces de Yersin
Sur les traces de Yersin
Sur les traces de Yersin
Sur les traces de Yersin
Sur les traces de Yersin
Sur les traces de Yersin
Sur les traces de Yersin
Sur les traces de Yersin
Sur les traces de Yersin

À Dalat le marché et les échoppes nous rappellent que nous sommes bien au Vietnam mais  les maisons, les rues, le lac et les cultures de fleurs et de caféiers à l'infini transforment les paysages ... la Gadalat (on peut supposer qu'elle tire son nom de la contraction de "Gare de Dalat") et son architecture Art Déco est un lieu apprécié pour les photographes amateurs et pro qui shootent à n'en plus finir les jeunes mariés dans des mises en scène très élaborées .....

Sur les traces de YersinSur les traces de Yersin
Sur les traces de Yersin
Sur les traces de YersinSur les traces de Yersin

Notre guide est charmante mais à son discour nous préfèrons les chouettes petits moments de rencontre !......

Sur les traces de Yersin
Sur les traces de Yersin
Sur les traces de Yersin
Sur les traces de Yersin
Sur les traces de Yersin
Sur les traces de Yersin
Sur les traces de Yersin
Sur les traces de Yersin
Sur les traces de Yersin
Sur les traces de Yersin
Sur les traces de Yersin
Sur les traces de Yersin
Sur les traces de Yersin

La maison folle, construction en contante évolution, est l'oeuvre étonnante de l'architecte Dang Viet Nga (une femme) qui bien qu'ayant fait ses études à Moscou ne s'en est pas laissée imposer par l'influence de Jdanov et sa définition de l'art populaire ..... Elle serait plutôt disciple de Gaudi !

Sur les traces de YersinSur les traces de Yersin

Nous n'avons pas trouvé les vignes et pourtant il y a du vin ..... Quand à Yersin il s'est fait très discret mais c'est ainsi qu'il était dans la vie ........ une rue à son nom, des extraits de son journal de bord et des photos au musée ......

Je l'aurais volontiers rencontré pour quelques conseils médicaux et un petit traitement pour soulager cette sale grippe que je viens d'attraper ......

Sur les traces de Yersin

Commenter cet article